22 mars 2010

Couleur Femme

Le printemps des poètes vient de s’achever, infiniment riche de rencontres et de mots. Il était sous le signe, couleur femme et je ne peux m’empêcher de citer deux extraits de ce livre qui m’accompagne depuis quelques semaines, lait noir d’Elif Shafak : « Peu importe que Judith (personnage féminin imaginaire mis en scène par Virginia Woolf) soit terriblement créative et bourrée de talent, elle ne sera jamais Shakespeare. D’ailleurs dans le carcan du triple rôle dévolu aux femmes – « bonne épouse / mère dévouée / maîtresse de... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 07:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

21 mars 2010

Clôture du printemps des poètes

Graine de poète Dernier brigand, alors que je sors de ma douche, reste planté devant moi. Alors que je m’emmitoufle dans le drap de bain, il me fixe longuement. « Mon petitou, tu ne veux pas sortir de la salle de bain ? » Un silence suivi de sa petite voix. « Non maman, je reste, je regarde. C’est de l’art, c’est comme être au musée. »
Posté par caro_carito à 12:07 - Commentaires [13] - Permalien [#]
20 mars 2010

Défi 98

Le TEMPS (celui qui passe et non pas celui qu'il fait) A vos aiguilles ... Voici le thème du défi du samedi http://samedidefi.canalblog.com/ Debout Le lieu à changé. La lumière aussi. Dernier brigand est là, enveloppé d’une chemise constellée d’éclats de peinture. Un trio de fillettes s’affaire autour d’un débordement de tubes et de gouaches. Le petit bonhomme nettoie soigneusement ses menottes et décroche son duffel-coat râpé. Je suis sa course furtive dans les couloirs défraîchis. A travers les... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 07:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
19 mars 2010

Pour gballand

Le souffle du printemps Au ciel d'aujourd'hui Un soupir, trois rêveries. Tes mains drues, qui sait...
Posté par caro_carito à 17:50 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
16 mars 2010

Shirley, accent GPS britannique, de Bourges à Nohant

Je n’entends pas la lourde porte qui se referme derrière S. . Il est bientôt 19 h et nous laissons derrière nous, nos vêtements d’intérieur, de mère, d’épouse. Une lumière joyeuse repeint la tour du palais Jacques Cœur. Au milieu de nos conversations futiles, une voix se fait entendre. Un anglais féminin et britannique nous tire à hue, à dia, nous faisant tourner en bourriques désorientées. Shirley, notre hôtesse GPS. Au cerveau anglais, dixit S. . Nous atterrissons sur la route de la Châtre sans trop savoir comment. Les... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 16:19 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
15 mars 2010

Printemps des poètes

Ecrit dans la nuit de vendredi Au ciel de demain Des lambeaux de promesses Collés à ta peau Voici les fichiers audio de: Version à voix basse Exercice à voix haute
Posté par caro_carito à 07:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

14 mars 2010

Au seuil de tes yeux

Huis clos de l’aube Mêlant le feu, l’eau trouble L'âme à deux battants en réponse à cet appel d'Oursonne où vous trouverez les tableaux http://oursonne44.canalblog.com/archives/2010/03/10/17190322.html#comments
Posté par caro_carito à 07:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
13 mars 2010

Défi 97

Des ours kamikazes là http://samedidefi.canalblog.com/ L’avenir de Clém Clém leva les yeux de ses notes. Plus que trois minutes avant la pause sandwich et quelques longueurs, piscine Molitor. D'une charge de patron conquérant, Jean-Alban franchit la porte et précipita quelques phrases. Elle avait à peine eu le temps de regarder le dossier rouge qui venait d’atterrir sur son clavier, qu’elle se trouvait à nouveau seule dans son réduit sans lumière. Elle frissonna - pas tant que ça - si elle tenait compte du souvenir... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 06:51 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
11 mars 2010

Au bout des doigts

Un lit endormi Un coeur clair tambourine tout contre ma peau
Posté par caro_carito à 06:36 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
10 mars 2010

Version à voix basse.

Elle fixait les lignes dansantes du rectangle de papier. Elle se souvenait avoir jeté ces quelques notes en vrac à la fin du dernier cours. Elle avait refermé le cahier où elle conservait les consignes distillées par Ludo, l’acteur qui orchestrait les répétitions, et avait laissé filer la semaine. Il était 17h56 et elle se tenait, là, devant sa glace, incapable de se souvenir de ce que pouvait signifier: dissocier texte et personnage, ton du texte et sens ??? Quelle mouche l’avait piquée pour copier ce charabia ? Elle... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 08:06 - - Commentaires [5] - Permalien [#]