24 juillet 2011

Cocktail

Je suis passée chez Joye et j'ai mélangé Un mot. Une image. une citation. Il y avait un peu d'étain, une formule chimique de le Shakespeare "Il suffit d'un atome pour troubler l'oeil de l'esprit.". La photo est accrochée au texte. Et voilà, vous pouvez déguster dès potron-minet, un verre, deux verres, jusqu'à plus soif...   Etain la lampe !   C’est en revenant, les bras chargés de courses et trempée comme une soupe, que j’ai vu le mot scotché à la porte. Je n’ai pas lâché les sacs jusqu’à ce que je comprenne ce... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 09:26 - Commentaires [20] - Permalien [#]

19 juillet 2011

paysage à l'encre ou au fusain

  Les champs se sont vidés. Ici et là, on déchaume et puis la pluie est arrivée. Je ne prendrais pas le chemin qui traverse le plateau. Un crochet par le village. L’éclaircie anime la placette, une camionnette se gare près du bureau de poste. Un enfant tient la main de sa mère et dans l’autre un porte-monnaie. Sans doute, va-t-il hésiter avant de tendre une pièce à la boulangère. Je me demande s’ils vont acheter une fée des champs. C’est l’été, les visites de l’abbatiale ont repris, 15 h tous les mardis et jeudis. Je... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 22:13 - Commentaires [10] - Permalien [#]
16 juillet 2011

l'été

C'est l'été. On croit qu'il ne se passe rien, surtout ici sur la blogosphère. Les billets deviennent rares, certains se mettent en pause. Alors je salue l'idée de Joyce:  http://motimagecitation.blogspot.com/ Un mot, une image et une citation pour ceux qui aiment écrire et, ce, chaque semaine. Là, lundi, c'était du costaud, type la quadrature du cercle: un mot: ficelle - une citation de Colette "Le difficile, ce n'est pas de donner, c'est de ne pas tout donner." et cette photo....   Coton, non !!!! Je vous laisse avec... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 21:50 - Commentaires [10] - Permalien [#]
15 juillet 2011

devoirs de vacances

Gballand a indiqué deux consignes, s'inspirer de la bande-annonce de "Une séparation" et la chanson de Claude Nougaro "Tu verras" Vous trouverez mon texte chez elle: Italiques. Le sien se trouve juste après, bonne lecture ! La séparation - Gballand  Depuis un mois, elle n’arrêtait pas de chantonner la même chanson de Claude Nougaro, jusqu’au jour où son père lui dit : « Bon, on verra quoi ? » Elle ne répondit rien et son visage soudain se ferma.    Il avait noté qu’à chaque fois qu’elle... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 07:00 - Commentaires [6] - Permalien [#]
13 juillet 2011

Des notes et des mots

Pour tout savoir, c'est ici : http://desmotsetdesnotes.over-blog.com/article-un-challenge-sur-la-musique-76599980-comments.html#anchorComments Je ne pouvais pas passer à côté ! Avec un xylo fraîchement installé et ma batterie remontée. Des piles de livres et des lectures proposées sur le blog des notes et des mots particulièrement attachantes.... Bon si quelqu'un sait comment je dois coller ce logo quelque part sur mon blog, je suis assez nouille pour ce genre de manip... Pour l'instant, j'ai en stock, déjà lu et aimé sur le sujet... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 15:20 - Commentaires [6] - Permalien [#]
11 juillet 2011

Une photo, un texte

  Je trouve que l'un et l'autre ont quelque chose d'illimité en commun, une invitation à la rêverie: des toits, la mer. M. P, Pagenas l'a mis en photo ; j'ai écrit ce texte. Bonne lecture.   Des toits et des flots Je passe toujours par-derrière. Le grincement de la porte en fer, l’odeur entêtante du seringa, les iris frêles au pied du mur gris, les roses qu’une averse étiole. Je ne donne jamais de raison, il me suffit de glisser la clef dans la serrure et d’entendre son soupir rouillé avant de laisser tourner la poignée.... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 00:01 - Commentaires [6] - Permalien [#]

07 juillet 2011

Soledad

  Marcher et vivre. Besoin d’effacer les jours derniers, la course folle, le tourbillon, l’année et les autres. La rue est là. La porte se referme, lourde de ses arabesques noires et de sa vitre épaisse. Le même mouvement qui me pousse au dehors qu’il y a vingt ans. L’été serait presque timide, osant quelques rayons à travers les feuillages. Je croise cet homme dont j’oublierai les traits mais dont je sentirai le regard jusqu’à ce que je tourne à gauche vers la gare. Marcher sans réfléchir, à chaque pas, s’alléger sans même... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 18:34 - Commentaires [8] - Permalien [#]
02 juillet 2011

Un ange passe

  J'aime beaucoup le travail de Pagenas  sur http://www.sucrebleu.com/# Collages, photographies, mots d'humour. ... Explorez ce site labyrinthique, vous ne regretterez pas le voyage. Par exemple, ce petit onglet : http://www.sucrebleu.com/#/ici-et-maintenant/ J'ai passé un excellent moment à composer ce petit récit inspiré de la photo que vous trouverez ci-après. Bonne lecture !       Les cheveux des anges sont bleus, avec des fils blancs. La bouteille de bière s’écrase pile  à côté... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 00:01 - Commentaires [5] - Permalien [#]
01 juillet 2011

La venue de Montaigne, du luxe

Le Tiers livre et Scriptopolis sont à l’initiative d’un projet de vases communicants : le premier vendredi du mois, chacun écrit sur le blog d’un autre, à charge à chacun de préparer les mariages, les échanges, les invitations. Circulation horizontale pour produire des liens autrement… Ne pas écrire pour, mais écrire chez l’autre. La liste complète des participants se trouve ici grâce à Brigitte Célérier. Aujourd’hui, l’échange a lieu entre Les Heures de coton et L’Irréductible. « L’archer qui outrepasse le blanc faut, comme... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 07:00 - Commentaires [21] - Permalien [#]
28 juin 2011

chemins croisés

 Une fois par mois, vous pouvez lire ici un texte de gballand . Pour l'édition de juin, il s'agit de la lettre. Sur son blog, http://presquevoix.canalblog.com/ , vous trouverez mon texte : il faut savoir... Les consignes : une photo et piquer quelques phrases, mots etc... à cette chanson de Julien Clerc, Toboggan, et les insérer dans nos textes.   La lettre   Quand elle se pencha pour cueillir le coquelicot, elle vit le papier blanc plié, enfoncé dans le parpaing, comme si celui-ci faisait office de boîte aux... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 07:00 - Commentaires [11] - Permalien [#]