28 juillet 2012

Pub

28 juillet, pour les très rares latinos et péruviens qui passent sur ce blog felices fiestas patrias. En attendant les dernières modifications du texte Tante Léonie version longue, quelques nouvelles péruviennes. Dont un extrait du groupe Mayimbe, d'origine cubaine et péruvienne, avec son leader Barbaro Fines. Mais avant un des nombreuses affichettes qui circulent dans les cercles de la capitale et que vous retrouverez sur kebusca.com. Le chalan, je n'y suis jamais allée mais il paraît qu'ils proposent des pollos à la brasa le... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 09:17 - - Commentaires [11] - Permalien [#]

26 juillet 2012

Délire de fille

J'avais oublié que tous les ans, tous les étés, je revisionne et relis Orgueil et Préjugés, version BBC avec Colin Firth, version pléiade avec toutes les notes côté lecture. Aujourd'hui, je me suis littéralement goinfrée de Orgueil et quiproquos dont je préfère le titre anglais Lost in Austen, visible sur arte replay ou youtube. Parfois il m'arrive d'assumer mon côté romantique mais jamais en redigeant une nouvelle ou alors j'avais bu !   Et j'ai trouvé comment voir le choix de Jane ou Miss Austen regrets ici :... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 08:10 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
12 juin 2017

Le jour d'après

"Ce qui troublait le plus Brunetti était le sentiment de désespoir sous-jacent à tout cela. Ainsi que l'impuissance que ressentaient tant de personnes, leur incapacité à comprendre ce qui s'était passé... Les gouvernements tombaient les uns après les autres, la gauche prenait le pouvoir, la droite la remplaçait, mais rien ne bougeait. Les politiciens ne cessaient de parler changement, ne cessaient de promettre, mais aucun d'eux ne donnait la preuve d'un réel désir de transformer un système qui s'accordait aussi bien avec leurs... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 06:50 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
14 janvier 2015

Il est temps

de me sauver à nouveau.   Je vous laisse avec les vers de cette magnifique poétesse qu'est Andrée Chedid, extrait de "textes pour un poème".   UNE FENÊTRE OÙ SE PENCHER Je ne crois plus aux naufrages.Il y a un masque bleu au fond de tous les puits ;Les porteuses de pain se succèdent,Les vies se souviennent d’autres vies. Il restera toujours une fenêtre où se pencher,Des promesses à tenir,Un arbre où prendre appui. Quelque part existe le visage de notre terre.Qui nous dira son nom ?
Posté par caro_carito à 23:48 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
10 janvier 2015

Début d'année

Les événement violents me sidèrent toujours, celui de mercredi sans doute plus encore, car il m'a rappelé certains souvenirs collés à ma mémoire, un séjour dans ma famille au Pérou. La vague terroriste du sentier lumineux avait déjà entraîné la terreur et le couvre-feu et tant de morts. Une vague d'informations et d'émotions telle que l'on ne sait plus quoi dire, ni quoi faire. Dans ce déferlement, j'ai beaucoup apprécié l'intervention de Bernard Pivot. Ce dernier rappelait que, enfin, le pouvoir exécutif parlait de culture.... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 18:16 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
31 août 2014

Dernière brève de vacances

De retour. Dans un polar, ça puerait la rentrée et son odeur de sapin. Petite phase de décompression à Paris, expo Orient Express à l'IMA et exploration parisienne avec n° 2. Intermède brutal malgré l’utilisation encore possible des bus, fin août et touristes encore bien présents obligent. Du bruit, de l'attente. La halte au musée Zadkine fut la bienvenue. L’atterrissage en campagne est un peu difficile. Je n'ajouterai pas que la mer me manque, c'est pareil chaque année. Je vais faire comme Candide, cultiver mon jardin qui a... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 11:14 - Commentaires [8] - Permalien [#]

25 juillet 2012

l'été

Les duos ne meurent pas en été. Pour preuve, ces deux textes inspirés de cette photo de Patrick Cassagnes  /  sucreblog.  Mon texte se trouve sur le blog presquevoix de Gballand : Au bout de la rue des agapanthes.  La fenêtre - gballand Ce n’était pas la première fois qu’il passait devant la maison, mais bien la dixième, et à  chaque fois  il entendait un cri. Pas toujours le même. Parfois assourdi, parfois plus distinct. Ce jour-là, il n’était pas venu seul. Le ciel était sombre mais un... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 07:00 - Commentaires [9] - Permalien [#]
17 juillet 2012

A déguster

Elle vient de publier ce recueil de poèmes à la couverture délicate. Sa plume acérée et poétique est au rendez-vous. Je lis avec plaisir ses textes depuis que je navigue sur les blogs. Son blog : Biffures chroniques.   Un régal d'herbes mouillées - Anna de Sandre  éditions les Carnets du Dessert de Lune où le trouver C'est loin la Laponie (extrait)   Il y a la mer et la neige et dans une barge laissée à quai une brune ronde et longuement nattée [...]  
Posté par caro_carito à 08:42 - Commentaires [10] - Permalien [#]
05 juillet 2012

en cours

En cours. Je cours. Trop court...   Je serai absente un peu de temps et, je vous laisse quelques indices pour mon prochain texte.   Une photo de Patrick Cassagnes : http://www.sucrebleu.com/# et le début : "Une goutte de sueur coule le long de ma tempe droite. Juin."
Posté par caro_carito à 23:33 - Commentaires [14] - Permalien [#]
04 juillet 2012

Non stop

Même l'été, Gballand du blog presquevoix et moi-même n'abandonnant pas nos consignes communes. Voici la quadrature du cercle à réunir sous un même texte : - une vidéo : jetaimejetaimejetaime - un camping dans les landes : http://www.campingsdeslandes.com/ - une citation : "Dans toute cette histoire, il faudrait tenir compte du vent, de la présence du vent, des sa voix lancinante dans nos oreilles, de son haleine salée sur nos lèvres." Anne Hébert - les fous de Basan. Mon texte se trouve chez elle : camping. Le sien juste après... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 07:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]