29 décembre 2018

trêve

Il est temps d'aller un peu visiter vos blogs, cela fait trop longtemps que je n'ai pas pris de nouvelles.  J'ai repris la lecture de ce 1er feuilleton travaillé avec Sébi (blog http://www.labyrinthiques.fr/). Attention je ne laisse pas de côté la production des fauves, j'espère enfin livrer deux épisodes d'ici le 7 janvier après un long silence. Je visionne d'ailleurs une vidéo sur Victor Jara pour prendre source dans la violence de la société chilienne, avant Pinochet et pendant les années de dictature et je fais étudier une... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 09:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 décembre 2018

Même en hiver

Que le soleil ne se couche jamais sur notre imagination.   ® IsaR - Le Pain perdu
Posté par caro_carito à 09:03 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
23 décembre 2018

Joyeux Noël

Parce que, impertinente, drôle, c'est ma chanson de Noël préférée.   Joyeux Noël !  
Posté par caro_carito à 23:59 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
18 décembre 2018

L'accroc

Un silence, abrupt. Respire. La vie charrie toujours Ce qui est, ce qui doit être  
Posté par caro_carito à 07:24 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
07 décembre 2018

Un vendredi

Regarder par la fenêtre et apercevoir le jour fripé. Le café est amer, heureusement. Et Moriarty chantonne.
Posté par caro_carito à 09:26 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
03 décembre 2018

Duo de décembre bis repetita

Deuxième texte du duo entre Les heures de coton et Presque voix. A l'origine de nos deux textes cette citation de Annie Ernaux - « Ce récit serait donc celui d’une traversée périlleuse… » extraite de « Mémoire de fille ». Avec un peu de retard - toutes mes excuses - Le récit de Gballand, dont voici le premier paragraphe. « Ce récit serait donc celui d’une traversée périlleuse.  Non en bateau – je déteste les bateaux même si, parfois, je les invente – mais à pied, en... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 22:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 décembre 2018

Décembre en duo

Premier texte du duo entre Les heures de coton et Presque voix. A l'origine de nos deux textes cette citation de Annie Ernaux - « Ce récit serait donc celui d’une traversée périlleuse… » extraite de « Mémoire de fille ». Aujourd'hui Quelque part en italie, dont voici le premier paragraphe. « Ce fils de chienne » Ma mère s’interrompit en me voyant derrière elle. Elle reprit d’un ton qui se voulait plus calme. « Ce fils de… a franchi le Rubicon cette fois-ci. » Je la... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 09:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 novembre 2018

Dans un carton

C'est le titre de cette nouvelle que j'ai retrouvée par hasard, peuplée de textes de chansons. Voilà le premier, vraiment retrouvé dans un "carton" informatique. UN AIR DE FLUTE  J'étais un joueur de banjo tranquille Attention de banjo, pas de guitare. Un soir que j'les asticotais, une fille a planté Dans mes cordes, un air de flûte par hasard. Trois accords et j'ai le coeur en vrille... J'ai remisé mon vieil ami dans un placard.   Refrain J'ai jamais été sensible au charme Des cuivres, des cors, des saxos, Le... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 23:18 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
11 novembre 2018

Les six coups

Je marche dans la cour blanche. Demain le froid, aujourd’hui encore l’automne, les arbres vivants, le ciel bleu et des roses accrochées par grappes. C’est presque le même bonheur, une photographie un peu décalée d’hier. L'un des grands peint dans son atelier de fortune des blancs, des ombres et des silences. Le dernier, le petit, vaque, il range, il prépare : un ami va venir. Je remise les tables et les chaises d’été. La coupe de la batteuse accompagnée de ses ombres menaçantes repose à deux pas. Le grand traverse la large cour... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 23:46 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
02 novembre 2018

Matchs de la rentrée littéraire

 #3 fois la fin du monde#Sophie Divry#MRL18 #Rakuten   - Alors tu lis quoi en ce moment ? Elle sourit ; d’habitude, elle traîne dans son sac un roman acheté il y a mille ans au moins et qui l’attendait, sans faire de bruit, sur les étagères qui décorent sa chambre. Ou elle cache un polar fraîchement édité en poche et dont l’intrigue atroce ferait rouler des yeux Pauline,  adepte des romans feel-good. ­‑ C’est un livre qui m’a été offert par Rakuten. Ils organisent cette opération chaque année avec... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 12:58 - - Commentaires [6] - Permalien [#]