06 mars 2017

Printemps des poètes 2017

Le fleuve est une brancheLa mer est un arbreLe fleuve est portéLa mer est porteuse Ali Abdoul War  
Posté par caro_carito à 22:03 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

03 mars 2017

Printemps des poètes

Revient le printemps des poètes. Oublions aujourd'hui le thème 2017 pour une dernière vue de Prague et un poème tchèque Chanson des jeunes filles Une longue rivière traverse la ville,ses rives sont reliées par sept ponts, mille belles filles se promènent sur le quaiet toutes sont différentes. On va d'un coeur à l'autre pour se chauffer les mainsdans des rayons d'un grand amour ardent, mille belles filles se promènent sur le quaiet toutes sont pareilles. Jaroslav Seifert (1901-1986)   Sur les bords de la Vltava
Posté par caro_carito à 06:42 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
22 février 2017

Instantané

Posté par caro_carito à 09:04 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
15 février 2017

pour la route

On me dit de ne pas rater l’enfilade de ponts, le quartier juif, l’autre me précisera que le cimetière est un incontournable. L’une sera intarissable sur la ville avant le mur. On me parlera du musée Kafka, des menus roboratifs. Il faudra penser assister à une représentaton d’une œuvre de Mozart. Et pourquoi pas Smetana ? Je penserai en aparté à la guerre de Trente Ans, à Jean Hus et Wallenstein découvert dans la BD de Sokal, Sanguine, et dans un livre d’histoire épais et pesant comme un Nouveau Testament. À la Pils et à la... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 22:05 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
12 février 2017

Duo de février

Une vidéo pour égayer votre dimanche et deux textes qui s'en inspirent   Le texte de Gballand : la collectionneuse Le mien : la loi des séries   Bon dimanche et bonne lecture !
Posté par caro_carito à 09:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 janvier 2017

Un dimanche

C’est un printemps qui s'amorce, une bribe, un espoir. Dans l’air, une douceur dont je m’étais déshabituée, toute à un hiver impassible. Brouillard dru, matin que l’on gratte les doigts gelés, nuit courte malgré la pluie d’étoiles. Soir ou matin, tout le jour parfois, cette pâleur devant qui tous et tout se figent. Ou un azur si coupant que je vous confierai bien qu'il est né de Borée. Et puis… ce matin-là, tout tranquille. Un bleu qui se débat au milieu de nuages effilés, le silence de l’enfant. Le temps se détricote et... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 19:58 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

24 janvier 2017

Version audio

      Et la lecture https://soundcloud.com/caro-mennesson-llerena/sets/atelier-rers-2017
Posté par caro_carito à 23:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 janvier 2017

Strada il Caravaggio - 2 & 3

"Lorsque j’ai pris cette photographie, j’en ai pris plein d’autres. Nous allions nous installer là et je n’avais aucune idée de comment j’allais pouvoir meubler cette maison. S’installer dans toutes ces pièces, construire quelque chose à partir de cet espace dépouillé de tout… cela me semblait impossible. Alors j’ai pris des photos, je les ai fait développer et je les ai couvertes de dessins, une table, un bureau, une gravure accrochée au mur. J’ai mis des casseroles fumantes sur la gazinière, j’ai ajouté des couleurs… D’ailleurs,... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 21:07 - Commentaires [4] - Permalien [#]
19 janvier 2017

Strada il Caravaggio - 1

Depuis un an, nous animons, un ami-poète-compositeur et moi, un atelier d'écriture. Cette année, le projet s'échafaude autour de photos et de textes brefs pour la confection d'un livre qui sera disponible en été. Photos et micronouvelles...  Il s'agit de la première partie d'un des exercices proposés. ------------------------------------------------------------------ Lorsque j’ai trouvé ce lieu ? Ben rien. Je me souviens, j’étais avec Luigi. Mariés depuis deux étés. Il voulait une maison. Je ne voulais rien. J’avais... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 23:18 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
10 janvier 2017

Hit estival versus Hit éternel

Un chanteur le déclinait sur des accords de guitare et une voix éraillée cet été. La version Carver me plaît beaucoup plus, en sirotant un café le matin ou plus tard, dans la nuit, en hiver...   Le bonheur   Si tôt que dehors il fait presque encore noir. Je suis près de la fenêtre avec mon café, et le truc habituel du petit matin qui passe pour de la pensée. Quand je vois le gamin et son copain qui arrivent à pied pour livrer le journal. Ils portent une casquette et un pull, et l'un des deux a un sac sur... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 22:06 - - Commentaires [13] - Permalien [#]