06 décembre 2013

1 an soit 12 duos soit 24 textes

Le compte est bon, voici l'édition de décembre où vous tournerez en rond entre presquevoix, le blog de Gballand, et les Heures de coton sur une musique de Saint-Saëns, Aquarium.   Un tour pour nager dans l' Aquarium de Gballand, Un autre tour pour plonger dans les eaux dormantes de Caro_carito sur le blog de presquevoix.   L’aquarium - Gballand   À partir du moment où elle avait passé ses soirées face à l’aquarium, sa vie avait changé. Pourtant, elle s’était bien gardée d’en parler à quiconque.  ... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 07:00 - Commentaires [14] - Permalien [#]

03 décembre 2013

ici ou hier

Incendies été automne hiver. Le ciel me surprend ce soir. Il suffirait de faire abstraction des températures glacées pour croire que l’été est aux portes. Un éclat lumineux, une étoile. Penser que je l’ai déjà vue sous les tropiques. Si je fermais les poings, si je fermais les yeux, irai-je en pensée de l’autre côté de l’océan, sur le bord d’un autre continent. Rechercher et retrouver une pensée, un souvenir, un frisson ; revoir un incendie tout aussi brûlant, tout aussi vivace. Même si je sais que c’était ailleurs, un autre... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 22:41 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
02 décembre 2013

le lundi, c'est (parfois ou aussi) poésie

Jacques Réda a longtemps battu le pavé parisien. Ses vers évoquent une vision très photographique de la capitale et le poème suivant est une invite à l'hiver qui arrive. Et puis, je reviens de Paris, ceci justifiera cela... Lente approche du ciel C’est lui, ce ciel d’hiver illimité, fragile,Où les mots ont la transparence et la délicatesse du givre,Et la peau froide enfin son ancien parfum de forêt,C’est lui qui nous contient, qui est notre exacte demeure.Et nous posons des doigts plus fins sur l’horizon, Dans la cendre bleue... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 08:18 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
27 novembre 2013

quelques secondes de poésie

De Taïgi, le maître discret du Haïku   Une auberge en voyage Des glycines fleurissent abandonnées, dans un vase.    
Posté par caro_carito à 08:16 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
25 novembre 2013

Dé-collages

  Patrick Cassagnes - http://recollages.canalblog.com/ L’à-venir Je m’élance avec la foule. Passée une certaine heure, il n’y a plus qu’un seul corps qui traverse la rue et éclate en mille pas désordonnés et aléatoires sur le trottoir opposé. Je me laisse porter vers la droite, mécaniquement. J’arriverai trop vite au seuil de ces trente-cinq heures bien domptées soit sept heures journalières et des pauses, manger aussi. La lumière du sas d’entrée est beige. Fin de journée. Passée une certaine heure, le mouvement de la rue... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 07:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
21 novembre 2013

Sous le béton la brique

 « Mais, tu as changé de lunettes ! » Fabien sourit. Ils étaient rares ceux ou celles qui remarquaient le changement. Avec le divorce qui se profilait bientôt, les gens lui trouvaient une mine pâle, des kilos en moins ou en plus, des silences trop appuyés. La plupart d’entre eux ne voyaient pas les lunettes aux montures fines qu’il s’était offertes. « Alors cette nouvelle vie ? » Sophie glissa son bras sous le sien et le conduisit vers le salon. « Christophe arrive. Il est parti chercher du... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 22:59 - - Commentaires [13] - Permalien [#]

20 novembre 2013

Ce matin, parfiler une aune de ciel

Matin ou soir, ne plus regarder le temps gris et épais, invariable. Oublier que l’été existe. Parfois, alors que la brume pèse sur les épaules, fermer la porte trop vite, allumer une lampe, relire Issa. Une journée de brume et de froid. Même les habitants du paradis Peuvent bien connaître l’ennui. Demain se confond déjà avec hier. Ne plus lever les yeux vers le ciel puisqu’il n’est plus de forces pour percer à jour cette étoffe aux points gris et serrés qui étouffe l’esprit. Distille l’ennui. Empoisonne les couleurs. Il suffira... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 09:14 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
17 novembre 2013

La mémoire des rêves

                      Il y avait toujours ce vent qui soufflait sur son corps, un parfum de fruits inconnus et un nom que le sable chuchotait aux ombres du désert, Elephanta… Invariablement, alors qu’elle se fondait dans des dunes qui ne semblaient jamais vouloir mourir, elle apercevait un animal. Un pélican, un éléphant qui dessinait un chant des possibles uniquement pour elle. L’instant d’après, un carré bleu grandirait et alors tout s’évanouirait. L’homme en... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 18:30 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
14 novembre 2013

La dernière taffe

  « Alors, Alex, il devient quoi ? – Il se cherche » Un long silence. Béatrice imagina son amie confortablement installée dans le train, la fenêtre grise déroulant des villages, des bois, du bocage. Elle partait vers le fond de la Bretagne. Quelques jours pour des concerts, de la boue, un soupçon de légèreté. Béatrice entendit trois mots d’une question qui se perdit dans un tunnel, une zone d’ombre ou un peu de mauvaise foi. Les amis sont faits aussi pour ça, les faux-semblants. Elle rangea le portable... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 07:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
12 novembre 2013

Novembre en duo

La consigne de novembre qui réunit presque voix, le blog de Gballand, et les heures de coton s'est doté de deux éléments qui font la part belle au luxe. En effet, les auteurs ont été priées de choisir une robe Fortuny et un parfum de la marque Etat libre d'orange.   Juste après, vous pourrez donc lire  les quatre soeurs  de Gballand. Sur presquevoix, vous rencontrerez La déesse de la fortune Caro.   Les quatre sœurs - Gballand   Elle était entrée dans la pièce comme une furie. - Qui a pris la robe... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 07:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]