24 juin 2018

L'heure du poème

En danger de mots   A quoi servent les mots Face à celui qui meurt! Ils apprivoisent l'abîme Désamorcent les peurs Ramifient la tendresse jusqu'au seuil de l'obscur A quoi servent les mots Face à celui qui vit! Ils brisent ou bien apaisent Incendient ou délivrent Ils modèlent nos visages Saccagent ou donnent ferment.   Andrée Chedid
Posté par caro_carito à 10:56 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

17 juin 2018

dans mes cartons

J'ai lu ce texte mercredi passé lors d'une lecture dans une bibliothèque. Je ne sais pas pourquoi, il fait partie de mes préférés. ---------------------------------------------------------------------------------- Sur le sable La maison l’enserre de ses angles, de plans droits, de ses sécantes, de segments effrités. Du blanc badigeonné et oublié sur les murs et une nappe cirée couleur mandarine usée de bout en bout.  L’enfant a posé son cahier, taillé le bout de son crayon gris. Il enfile des chiffres, traces des mots ;... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 09:26 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
11 juin 2018

Coup de coeur !

  Les Yeux ouverts – Marguerite Yourcenar – Le livre de Poche   Marguerite Yourcenar est une de mes longues histoires d’amour littéraire. Qui a commencé avec un film dans une salle de cinéma lilloise. Dans cette période entre examens écrits et oraux que je n’espérais pas avoir, j’avais foncé voir les sorties de la sélection du festival de Cannes. Une impression forte après avoir vu "l’œuvre au noir" mêlée aux premiers souvenirs de films d’art-et-essai entre deux séries d’épreuves anxiogènes. J’ai lu le roman dans... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 23:07 - Commentaires [8] - Permalien [#]
04 juin 2018

B.

Latitude - 47°04′59″ Nord Longitude - 2°23′59″ Est Par rapport à la mer - 144 m   Partir et être,                           Ici et maintenant   S’habituer à cette ville-là En délimiter les visages Et les rues. Plaques émaillées Passages à vous rompre Façades d’embosses, de traverses. Attendrir le nom des rivières, Jusqu'à leurs berges abruptes En un lacis de sentes faciles. Écrire les... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 23:19 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
03 juin 2018

Jour de poésie

Vous trouverez facilement la version originale de Barbara et la reprise de JL Aubert.    Bon dimanche !
Posté par caro_carito à 10:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 mai 2018

Duo de mai

Le mien est là, au bout d'un clic Jeux de moi-s Celui de Gballand est ici, lui-aussi au bout d'un clic   Les deux sœurs    Photographie prêtée par Skavuisa : http://vusardage.canalblog.com/  
Posté par caro_carito à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 mai 2018

Les Fauves

Vous m'aviez demandé un récit plus complet... pour vous...   Chapitre 1 : Jérèm Chapitre 2 : courant de jusant, courant de flot Devant moi, un moutonnement gris acier. Les jambes allongées dans le sable, je continue à faire connaissance avec la mer. Son côté indécis me fascine et m'effraie à la fois. Heureusement, il y a toujours un ciel sur nos têtes. Celui qui s'étire sur la ville de D. se craquelle de balafres d'un doux jaune translucide et de trainées de bleu. J’ai toujours vécu les yeux rivés aux nuages ou à la... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 22:49 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
29 avril 2018

demain

Quelques jours ailleurs. Première étape et je prends avec moi vos demandes de "Fais-nous un polar"
Posté par caro_carito à 15:24 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
23 avril 2018

Les Fauves

Chaptire 1 : Jérèm Ça a débuté comme ça : Jérémie laisse le camion sur le parking, fermé à double-tour. Les fauves sortent alors du bar. Pas de piercing ni tatouages, pas la peau blafarde des petites frappes du coin. Ils le chopent et le passent à tabac avec minutie. Je hurle en silence, je chiale en silence, je maudis en silence. Rencognée entre deux poubelles. Les coups tombent en pluie sèche jusqu’à ce qu’ils partent dans des bagnoles qui brillent comme des soleils. J’ai l’impression de devoir agripper les minutes et... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 21:04 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
13 avril 2018

Estar tan lejo

Parfois se sentir loin de chez soi. Le Pérou, sa beauté et ses zones d'ombre. Y una lección de castellano.
Posté par caro_carito à 10:37 - - Commentaires [5] - Permalien [#]