28 février 2019

un matin, un poème

Le jardin perdu   Il est venu un jardin cette nuit qui n'avait plus d'adresse Un peu triste il tenait poliment ses racines à la main Pourriez-vous me donner un jardin où j'aurais le droit d'être jardin? Il faudrait arroser mes laitues et un mur ayant bu beaucoup de soleil pour mûrir mes poires en espalier Deux carrés pour mes asperges et les plates-bandes de fraisiers Si vous aviez la bonté de mettre aussi un vieux figuier pour donner de l'ombre ... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 11:25 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

18 décembre 2018

L'accroc

Un silence, abrupt. Respire. La vie charrie toujours Ce qui est, ce qui doit être  
Posté par caro_carito à 07:24 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
06 octobre 2018

petit poème remanié

En faisant les fonds de fichier, j'ai trouvé et retravaillé ce poème.   Sur la grève, soir   Sur l’échiquier arasé par le vent du soir De fragiles silhouettes avancent. Les pas mouillés des enfants effacent Le murmure des lames enfin apaisées. Leurs doigts gelés ramassent méticuleusement Les perles de nacre d’une sirène oubliée. Ils bâtissent des tours et des labyrinthes précaires. Les mères érigent pour eux des châteaux de sable Que l’écume des jours finira par balayer. La houle tout à l’heure rugissante se... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 18:03 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
09 septembre 2018

le poème le plus long du monde

Vous avais-je parlé du poème le plus long du monde ? Il se trouve ici et vous pouvez y participer sans peine, http://poetesenberry.over-blog.com/2018/06/le-poeme-le-plus-long-du-monde.html Voici les vers que j'ai faufilés pour lui. Je suis la poésie qui se mord la queue.. Enfin, c’est vrai depuis que la poésieN’est plus ce cher et doux et pur esprit.Elle est tombée à 4 pattes sur terre.Alors elle tourne en rondA vouloir changer ce monde qui ne tourne pas rond.Elle creuse son propre trouOui je sais tu penses à une... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 17:28 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
05 août 2018

Ratures

                                  En catimini   Entre roses drues et ciels changeants, mes mots lus ou écrits, se faufilent.    
Posté par caro_carito à 09:22 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
24 juin 2018

L'heure du poème

En danger de mots   A quoi servent les mots Face à celui qui meurt! Ils apprivoisent l'abîme Désamorcent les peurs Ramifient la tendresse jusqu'au seuil de l'obscur A quoi servent les mots Face à celui qui vit! Ils brisent ou bien apaisent Incendient ou délivrent Ils modèlent nos visages Saccagent ou donnent ferment.   Andrée Chedid
Posté par caro_carito à 10:56 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

04 juin 2018

B.

Latitude - 47°04′59″ Nord Longitude - 2°23′59″ Est Par rapport à la mer - 144 m   Partir et être,                           Ici et maintenant   S’habituer à cette ville-là En délimiter les visages Et les rues. Plaques émaillées Passages à vous rompre Façades d’embosses, de traverses. Attendrir le nom des rivières, Jusqu'à leurs berges abruptes En un lacis de sentes faciles. Écrire les... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 23:19 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
13 mars 2018

Printemps des poètes - 20ème édition

En attendant de mettre en ligne quelques textes écrits pendant les ateliers de l'exposition, vous trouverez un poème inspiré par le thème de cette édition 2018 : l'ardeur. Bonne lecture ! La mesure de vivre Il faut un boisseau d’ardeurPour que le soleil se lève et s’embrase,Pour que, lorsque les braises s’éteignent,De toute cette cendre blancheNaisse une première lune courbe. Il faut un boisseau d’ardeurPour tisser les oiseaux et les nuagesDe fils gris, de soie bleue, de grelotsDe topaze et d’algues marinesDe passe-velours, d’or,... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 22:27 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
03 février 2018

Vous aurez bien une minute ?

pour un poème de Goffette... Ô caravelles  On ne part pas. A. Rimbaud Enfant, je savais comme partir est doux pour n’avoir jamais quitté la barque des collines, fendu d’autre horizon que la pluie quand elle ferme le matin,   et qu’il me fallait à tout prix trouver la bonne lumière pour poser les mers à leur place sur la carte et ne pas déborder. J’avais dix ans et   plus de voyages dans mes poches que les grands navigateurs, et si je consentais à échanger la Sierra   Leone contre la Yakoutie,... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 11:49 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
03 septembre 2017

Rentrée en douceur

Souvent j’ai l’impression d’être un sachet de thé dans l’eau tiède du monde mais parfois me rattrape la sensation violente d’être une goutte d’eau saturée de saveurs dans une boite à thé   Thomas Vinau - Juste après la pluie - Alma 
Posté par caro_carito à 13:32 - - Commentaires [10] - Permalien [#]