24 juin 2018

L'heure du poème

En danger de mots   A quoi servent les mots Face à celui qui meurt! Ils apprivoisent l'abîme Désamorcent les peurs Ramifient la tendresse jusqu'au seuil de l'obscur A quoi servent les mots Face à celui qui vit! Ils brisent ou bien apaisent Incendient ou délivrent Ils modèlent nos visages Saccagent ou donnent ferment.   Andrée Chedid
Posté par caro_carito à 10:56 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

04 juin 2018

B.

Latitude - 47°04′59″ Nord Longitude - 2°23′59″ Est Par rapport à la mer - 144 m   Partir et être,                           Ici et maintenant   S’habituer à cette ville-là En délimiter les visages Et les rues. Plaques émaillées Passages à vous rompre Façades d’embosses, de traverses. Attendrir le nom des rivières, Jusqu'à leurs berges abruptes En un lacis de sentes faciles. Écrire les... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 23:19 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
13 mars 2018

Printemps des poètes - 20ème édition

En attendant de mettre en ligne quelques textes écrits pendant les ateliers de l'exposition, vous trouverez un poème inspiré par le thème de cette édition 2018 : l'ardeur. Bonne lecture ! La mesure de vivre Il faut un boisseau d’ardeurPour que le soleil se lève et s’embrase,Pour que, lorsque les braises s’éteignent,De toute cette cendre blancheNaisse une première lune courbe. Il faut un boisseau d’ardeurPour tisser les oiseaux et les nuagesDe fils gris, de soie bleue, de grelotsDe topaze et d’algues marinesDe passe-velours, d’or,... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 22:27 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
03 février 2018

Vous aurez bien une minute ?

pour un poème de Goffette... Ô caravelles  On ne part pas. A. Rimbaud Enfant, je savais comme partir est doux pour n’avoir jamais quitté la barque des collines, fendu d’autre horizon que la pluie quand elle ferme le matin,   et qu’il me fallait à tout prix trouver la bonne lumière pour poser les mers à leur place sur la carte et ne pas déborder. J’avais dix ans et   plus de voyages dans mes poches que les grands navigateurs, et si je consentais à échanger la Sierra   Leone contre la Yakoutie,... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 11:49 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
03 septembre 2017

Rentrée en douceur

Souvent j’ai l’impression d’être un sachet de thé dans l’eau tiède du monde mais parfois me rattrape la sensation violente d’être une goutte d’eau saturée de saveurs dans une boite à thé   Thomas Vinau - Juste après la pluie - Alma 
Posté par caro_carito à 13:32 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
22 juin 2017

Solstice

  Attendre et soudain se dire    que non Suspendre                         écarter avec sérénité une fissure du quotidien Espérer       peut-être  à contre-jour  sans même y penser Réfléchir                        et soudain décider Balayer l'encombrant    l'inutile Ouvrir les fenêtres  et attendre Se lever, se débarrasser de ce qui est essentiel Et... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 00:33 - - Commentaires [14] - Permalien [#]

11 mars 2017

Printemps des poètes 2017 - quatrième jour

DIALOGUES Les vagues répètent aux vents du matinLes confidences que leur firent les ramesSur lesquelles se courbent nos corps d'airainEt que cadence le rêve de nos âmes. La pirogue sur la plage au sable lin Confie à la brise ainsi qu'aux grandes lamesSon lointain regret nostalgique et indistinctDu grand large où jadis nous voguâmes. La chanson sourde et berceuse de la merRépète au soir tombant ce regret amer,Et le soir clément console la pirogue. Et nous aussi, hantés des lointains passés, D'entendre l'imperceptible dialogue. ... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 08:58 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
09 mars 2017

Printemps des poètes 2017 - troisième jour

PRÉSAGE Un soleil tout nu - un soleil tout jauneUn soleil tout nu d'aube hâtiveVerse des flots d'or sur la riveDu fleuve tout jaune. Un soleil tout nu - un soleil tout blancUn soleil tout nu et tout blancVerse des flots d'argentSur le fleuve tout blanc. Un soleil tout nu - un soleil tout rougeUn soleil tout nu et tout rougeVerse des flots de sang rougeSur le fleuve tout rouge. Birago Diop – Leurres et lueurs   © site Bigaro Diop - la plume raboutée
Posté par caro_carito à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 mars 2017

Printemps des poètes 2017 - deuxième jour

Ce matin j'ai reçu une lettre de mon frère.J'ai tenu l'enveloppe entre mes mains, et je l'ai serrée très fort.J'ai su tout de suite, au premier contact, que cette lettre venait de mon frère.De mon frère Bacar Ndaw!Bacar Kobar!Bacar Kobar Ndaw!Kobar Ndaw !Mbaye Ndaw!Notre mère l'appelait par tous ses noms.Elle s'ingéniait à y mettre toute l'affection qu'elle avait pour son fils.Elle s'ingéniait à y mettre tout l'amour qu'elle avait pour son fils préféré.Elle y mettait toute l'admiration qu'elle avait pour celui dont son fils portait le... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 06:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 mars 2017

Printemps des poètes 2017

Le fleuve est une brancheLa mer est un arbreLe fleuve est portéLa mer est porteuse Ali Abdoul War  
Posté par caro_carito à 22:03 - - Commentaires [2] - Permalien [#]