28 février 2013

1+1=2

Dans le cadre de nos duo entre presquevoix et les heures de coton, in extrémis pour février, un texte qui s'inspire d'une chanson des Rita Mitsouko, les histoires d'A. Gballand vous invite à rencontre le Zèbre un peu plus loin ; quant à moi, nous inspecterons les années 80 et le top 50 ici chez Gballand dans ce texte : papillons de nuit.   Le Zèbre Ils s’étaient  rencontrés sur cette chanson des Rita Mitsouko et ils avaient fini la soirée dans son studio à lui, au quatrième étage d’un immeuble sans ascenseur, non... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 07:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

01 février 2013

en duetto

A une journée près, juste à temps pour le duo de janvier entre le blog de Gballand, presquevoix, et le mien. Le thème se trouve dans un petit livre jeunesse où l'on trouve les couvertures de livres qui n'existent encore que dans notre imagination.    Vous trouverez mon texte chez Gballand en suivant ce lien : la petite fille qui vivait dans un violoncelle. Et là tout de suite... Le peintre du dimanche - gballand   Il ne peignait jamais la vie comme elle était, mais aux couleurs de son humeur. Quand il était... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 07:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
11 décembre 2012

Duo de décembre

Décembre une nouvelle rencontre, entre gballand et moi, un nouveau duo entre nos deux blogs autour de John Cage et de ses oeuvres comme dream, le tout orchestré sur un mode définitif. Gballand a composé Dream que vous trouverez juste après. J'ai écrit Dix-sept chaises, quatre-vingt-neuf minutes, un silence que vous trouverez en un clic là. Dream* - Gballand   Dès qu’il la rencontra, il voulut  conjuguer avec elle le mode définitif. Impétueux, il aurait voulu brûler les étapes. Raisonnable, elle souhaitait les... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 06:30 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
25 octobre 2012

Duo entre terre et nuages

Pour ce duo d'octobre entre presquevoix et les heures de coton, le thème se résume à une photographie commune, une capture de Patrick Cassagnes. Juste après cette intriduction, Gballand vous invite à découvrir l'île bleue. Mon propre texte Ciels  ( titre bref mais léger embonpoint de mots et de phrases ) ouvre ses portes sur le blog de gballand.   Bonne lecture !   L’île bleue - Gballand   Il lui avait dit : « Tu vois, ce n’est pas dur, le ciel s’ouvre et puis tu entres. » Encore un fou,... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 06:30 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
04 juillet 2012

Non stop

Même l'été, Gballand du blog presquevoix et moi-même n'abandonnant pas nos consignes communes. Voici la quadrature du cercle à réunir sous un même texte : - une vidéo : jetaimejetaimejetaime - un camping dans les landes : http://www.campingsdeslandes.com/ - une citation : "Dans toute cette histoire, il faudrait tenir compte du vent, de la présence du vent, des sa voix lancinante dans nos oreilles, de son haleine salée sur nos lèvres." Anne Hébert - les fous de Basan. Mon texte se trouve chez elle : camping. Le sien juste après... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 07:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
11 juin 2012

Exercice de style

Comme chaque mois, une consigne commune entre nos deux blogs, les heures de coton et presque voix de Gballand. Le lien... La vidéo suivante produite par Janeczka.   Juste après, vous pourrez lire le texte de Gballand : Izzy. Le mien, intitulé le pays bleu, se trouve hébergé chez elle. Bonne lecture, bon lundi. Izzy (gballand)   La petite fille, elle la réveillait presque toutes les nuits. Elle voyait alors les nuages courir sur le plafond de sa chambre, comme une foule pressée qui voulait l’étouffer. Mais... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 07:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

08 mai 2012

Duo de mai

J'ai goûté à la poudre de perlimpinpin avec ce livre : les contes de la Saint Glinglin. Et plus tard avec cette chanson de Barbara. Gballand de presquevoix propose un texte tissé de paroles et de poudre perlimpinpinesque juste après: Oublier. Mon texte, Perlimpinpin,  se lit chez elle. Oublier... (Gballand) Il lui avait chuchoté au creux de l’oreille, comme s’il s’agissait d’un secret : « Tu veux la voir ma poudre de perlimpinpin ? » Elle avait hoché la tête et il avait sorti de la poche de son sac à... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 07:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
13 avril 2012

Duo de printemps

Gballand du blog presquevoix et moi-même avons trouvé l'inspiration pour nos textes communs dans cette photo de Pagenas.   Mon texte, terreur nocturne, se trouve ici sur son blog.   Le sien, les fiches, suit...   Les fiches - gballand Elle lui dit que la première fois qu’elle avait eu cette vision, elle avait hurlé ; la deuxième aussi, mais la troisième, elle avait essayé de l’apprivoiser. Elle n’était pas sûre des intentions de cette main-là. Voulait-elle l’agresser, l’effrayer, l’avertir ? Avec... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 07:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
26 mars 2012

Duo

Ecrire parce que parfois...on pense choisir l’ombre plutôt que la proie Juste après vous trouverez le texte de Gballand. Mon texte une bière entre hommes - Pierre-David est sur son blog : presquevoix. L’homme à l’œillet rouge -Gballand   Quand l’homme à l’œillet rouge s’est approché d’elle, il lui a murmuré qu’il fallait choisir l’ombre plutôt que la proie, toujours, et il l’a embrassée sur la bouche, en pleine rue, sans qu’elle ne fasse un geste pour l’arrêter. Ensuite, la vie a repris son cours, jusqu’à ce lundi où... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 07:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
27 février 2012

écriture en duo

Les consignes de notre duo sont les suivantes: le texte démarrera par cette citation empruntée au site au blabla de Mister P et s'illustrera de cette vidéo de   Ci-après le texte de Gballand : Fado Un clic vous emportera chez elle pour lire mon texte  Un charme qui vient du nord… ou bien du sud ?   Fado*(Gballand) Comment expliquer... cette cassure entre vouloir et ne pas pouvoir ? Maintenant, il n’ y avait plus rien à expliquer, elle était morte, morte et enterrée dans sa longue robe noire qu’elle... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 07:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]