mercredi 6 mai 2020

Edition de dernière minute

19 h, mercredi 6 mai 2020.  Pan y jamón, disait l’homme   Pan y jamón, disait l’homme De la télévision. Le soleil décompte les jours. L'opinel tranche sec La chair d'un comté et Trois rimes sur du pain. J'écoute le ciel. J'éteins le monde. La bière est fraîche, Nos vies incertaines.   Pan y jamón, disait l’homme De la télévision. Je croque une olive Aussi acide que ces jours Qui pèsent une vie neuve Achetée à crédit et sans retour. Les mots apportent l'ivresse Ou bien la gueule de bois. Il est des... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 20:01 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

lundi 4 mai 2020

Ce et ceux qui vous manquent

Il y a ceux qui vous manquent ; les semaines ont fait le tri. Heureusement, on se dit, il y a le téléphone, les courriels et demain peut-être. Un café, un musée, juste parler, juste se voir. Quand ? Personne ne sait. Il y a ce qui au dehors vous manque alors que vous ne bougez pas ou si peu, alors que même demain, rien ne se fera à plus de cent kilomètres. J'imagine que pour certains c'est la nature, la mer, une forêt. Moi, Paris me manque, ses bistrots, une bière pression en terrasse, le jardin des Tuileries où l'on s'assoit à... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 10:31 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
jeudi 9 janvier 2020

Au commencement était l'œuf

Je crois que je vais m'inspirer d'un de mes livres de recettes et des œufs, pour jongler avec les mots. Voilà je revisite ce blog. J'alternerai, parfois, ou des histoires d'œuf ou des histoires de livres qui m'ont plu. Enfin pour un temps indéterminé car ce ne saurait en rien être une résolution. ;) -------------------------------------- Jacques Prévert, Paroles, « La grasse matinée ». Il est terriblele petit bruit de l'œuf dur cassé sur un comptoir d'étainil est terrible ce bruitquand il remue dans la mémoire de l'homme qui a... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 21:22 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
jeudi 3 octobre 2019

Géographie revisitée façon Caro *

Demain, j’acquiers une petite maison. Pour moi et pour les fils. En ville. Avec un jardin, suffisamment d’espace et de lumière pour poser mes livres et un bout de vie. Dans le quartier dont j'ai rêvé depuis que je connais l'ancienne capitale de Charles, l'opulente cité des Bituriges. Je me dis que cela fait trop longtemps que je n’ai pas déménagé. Je le sens au tri des livres que je suis en train de faire. Comme si chaque carton de bouquins des piles entassées dans un coin de ma chambre s’était endormi là. 80 cartons, des vies en... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 20:33 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
samedi 6 avril 2019

Prévert, vous avez dit Prévert ?

Les objets de la liste à la Prévert étaient planqués sous le piano. En cherchant son spray, le cadet a découvert sous le piano droit qui trône dans la salle à manger / cuisine (Bien sûr que c’est la place d’un piano !) un baume à lèvres, une boîte de Spasfon, une vingtaine de châtaignes, dix stylos Bic, le stylo trouvé chez Emmaüs par le puiné et offert à la mamma reconnaissante, deux crayons de papier dont le spécial aimanté déniché à Beaubourg et qui va sur le frigo et que l’on a cherché désespérément partout parce pour noter les... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 20:24 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
mercredi 20 mars 2019

Atelier d'écriture

Ce soir, atelier d'écriture. Cette année, Stéph, mon comparse et moi, nous nous inspirons de la littérature. Alors, pour casser le rythme des pantoum et autres exercices inspirés de Claude Roy ou Francis Ponge, nous avons plongé dans l'argot, les aventures de Béru , les textes de Pierre Perret ou le dico de Jean Yanne. A nous les pétoires et les macchabées comme dans les tontons flingueurs. Pour les textes que je mettrai en ligne demain, je me suis inspirée de cet extrait : "Elle a de beaux yeux gris et une bouche qui semble... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 21:29 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

vendredi 7 décembre 2018

Un vendredi

Regarder par la fenêtre et apercevoir le jour fripé. Le café est amer, heureusement. Et Moriarty chantonne.
Posté par caro_carito à 09:26 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
vendredi 6 avril 2018

K7

Je l'ai beaucoup écouté et j'ai bien usé mes cassettes à l'époque. Je l'ai vu lors d'un de ses concerts-fleuve, halluciné, de blanc vêtu et faisant de son piano à queue une deuxième scène. Les amours musicales passent mais pas cette chanson-là, pas ces paroles... Et, comme en ce temps-là, je taille la route pour quelques jours...  
Posté par caro_carito à 18:18 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
jeudi 12 octobre 2017

Dans les villes inconnues

Des rues aux maisons serrées, engoncées dans leurs colombages. Un air de piège à touristes flotte aux abords des terrasses. Marcher puisque c’est une journée aux heures lâches. Pousser la porte d’une boutique. Trouver une libraire, un brin austère mais où les livres semblent heureux de remplir les rayonnages. C’est là que je le découvre, un petit livre. Una novelita lumpen - Un petit roman lumpen - en espagnol que j’achète avec quelques autres camarades, eux-aussi en langue originale. Le libraire est sympathique, de ceux que l’on... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 08:14 - - Commentaires [3] - Permalien [#]