06 avril 2019

Prévert, vous avez dit Prévert ?

Les objets de la liste à la Prévert étaient planqués sous le piano. En cherchant son spray, le cadet a découvert sous le piano droit qui trône dans la salle à manger / cuisine (Bien sûr que c’est la place d’un piano !) un baume à lèvres, une boîte de Spasfon, une vingtaine de châtaignes, dix stylos Bic, le stylo trouvé chez Emmaüs par le puiné et offert à la mamma reconnaissante, deux crayons de papier dont le spécial aimanté déniché à Beaubourg et qui va sur le frigo et que l’on a cherché désespérément partout parce pour noter les... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 20:24 - - Commentaires [15] - Permalien [#]

20 mars 2019

Atelier d'écriture

Ce soir, atelier d'écriture. Cette année, Stéph, mon comparse et moi, nous nous inspirons de la littérature. Alors, pour casser le rythme des pantoum et autres exercices inspirés de Claude Roy ou Francis Ponge, nous avons plongé dans l'argot, les aventures de Béru , les textes de Pierre Perret ou le dico de Jean Yanne. A nous les pétoires et les macchabées comme dans les tontons flingueurs. Pour les textes que je mettrai en ligne demain, je me suis inspirée de cet extrait : "Elle a de beaux yeux gris et une bouche qui semble... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 21:29 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
07 décembre 2018

Un vendredi

Regarder par la fenêtre et apercevoir le jour fripé. Le café est amer, heureusement. Et Moriarty chantonne.
Posté par caro_carito à 09:26 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
06 avril 2018

K7

Je l'ai beaucoup écouté et j'ai bien usé mes cassettes à l'époque. Je l'ai vu lors d'un de ses concerts-fleuve, halluciné, de blanc vêtu et faisant de son piano à queue une deuxième scène. Les amours musicales passent mais pas cette chanson-là, pas ces paroles... Et, comme en ce temps-là, je taille la route pour quelques jours...  
Posté par caro_carito à 18:18 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
12 octobre 2017

Dans les villes inconnues

Des rues aux maisons serrées, engoncées dans leurs colombages. Un air de piège à touristes flotte aux abords des terrasses. Marcher puisque c’est une journée aux heures lâches. Pousser la porte d’une boutique. Trouver une libraire, un brin austère mais où les livres semblent heureux de remplir les rayonnages. C’est là que je le découvre, un petit livre. Una novelita lumpen - Un petit roman lumpen - en espagnol que j’achète avec quelques autres camarades, eux-aussi en langue originale. Le libraire est sympathique, de ceux que l’on... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 08:14 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

17 juin 2017

ébauches

   
Posté par caro_carito à 16:25 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
25 mai 2017

Sous le charme

Don Quichotte - Daumier - Tokyo-Paris Chefs-d’œuvre du Bridgestone Museum of Art, Collection Ishibashi Foundation / Musée de l'Orangerie  
Posté par caro_carito à 21:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 avril 2017

La mémoire est une donnée incertaine

On croit se souvenir de tout, au moins des choses importantes. J’aimerais le croire, que l’essentiel, les grandes lignes, les rendez-vous à marquer d’une pierre blanche se trouvent invisibles à mes pieds. Un coup de baguette, comme dans cet autre conte,... et je pourrais puiser un souvenir. Ce n’est pas vrai. J’écoutais une interview l’année passée et je me suis, à l’instar de l’artiste invité, souvenu de cette chanson. J’étais au lycée, j’étais fan de Prince et j’écoutais en boucle cette mélodie. Et puis j’ai oublié, j’ai quitté ma... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 09:54 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
20 décembre 2016

Paradis perdus et que - chance ? - je retrouverai

Posté par caro_carito à 22:49 - - Commentaires [9] - Permalien [#]