P1060149

"Ce qui troublait le plus Brunetti était le sentiment de désespoir sous-jacent à tout cela. Ainsi que l'impuissance que ressentaient tant de personnes, leur incapacité à comprendre ce qui s'était passé... Les gouvernements tombaient les uns après les autres, la gauche prenait le pouvoir, la droite la remplaçait, mais rien ne bougeait. Les politiciens ne cessaient de parler changement, ne cessaient de promettre, mais aucun d'eux ne donnait la preuve d'un réel désir de transformer un système qui s'accordait aussi bien avec leurs vraies intentions."

Brunetti et le mauvais augure - Donna Léon - points poche