poemes 90

90 poèmes classiques et contemporains – Magnard –Lycée

Sa petite taille m’avait séduite. Heureusement. J’ai ainsi découvert ou dépoussiéré des noms oubliés. Appris quelques anecdotes, notamment sur Aloysius Bertrand. Retrouvé de vieux amis. Un seul bémol à ce recueil doté d’un choix intelligent et sensible. Pourquoi pas Prévert ? Andrée Chédid ? Je ne leur en veux pas trop, ils finissent sur Jaccottet.

Un classique, évidemment.

une-photo-de-grand-mère

 

Une photo de grand-mère de Esther Hautzig. Maximax de l’école des loisirs

J’ai repris peu des lectures jeunesse. Ce livre trouvé d’occasion m’a attiré, graphisme de la couverture et le titre sans doute. J’avoue avoir aimé rencontrer Sara, découvrir l’époque des expositions universelles et découvrir Vilna, l’actuelle Vilnius, .

Bonne pioche

 

 

24000

Vingt-quatre mille baisers – Françoise de Luca – Éditions Marchands de Feuilles.

Une lecture magnifique, de celles qui vous bouleversent. Un livre que j’aurai aimé sans fin. Une langue poétique et musicale, des nouvelles d’une grande profondeur. J’ai eu l’impression de plonger à chaque page dans un univers bruissant de mots, de sensations, de couleurs, de toucher. Tant de passages à retenir, de textes, Prague, Indian Song, Jours comptés. Tant de finesse. Oui c’est cela, tant de finesse dans ce petit livre.

Coup de cœur