Le duo de janvier entre presque voix, le blog de Ghislaine Balland, et les heures de coton a longtemps étudié cet article de rue89 http://rue89.nouvelobs.com/2013/12/10/classe-3e-dix-ans-apres-avenir-etait-ecrit-tetes-248149 avant de vous livrer ses copies.

Ci-dessous, la photo de classe (Gballand)

Un clic sur ce lien et vous rencontrerez un dieu familier (Caro).


La photo de classe - Gballand

 

Sur cette photo de classe prise en 1990, tu es juste derrière moi, à moitié caché, presque invisible.

Dans la classe, personne ne faisait attention à toi. Et puis un jour, en cours d’histoire, le professeur a décidé de nous placer par ordre alphabétique. Ton nom commençait par un A, le mien par un B, nous nous sommes donc retrouvés côte à côte.

Pendant que le professeur débitait ses cours ennuyeux, je griffonnais des dizaines de signatures sur mon cahier ; quant à toi, tu t’exerçais aux caricatures et j’admirais secrètement ton coup de crayon. Jusqu’au jour où j’ai vu une esquisse qui ne ressemblait à personne. Je t’ai demandé : c’est qui ? Tu m’as répondu en souriant : c’est toi !

Quelle gifle ! Est-ce ainsi que tu me voyais ? J’ai dû te rétorquer, l’air vengeur, que moi aussi j’allais te caricaturer. Tu m’as immédiatement répondu.

-  Inutile, je suis déjà une caricature vivante.

Cette fois encore je t’ai admiré.

Notre intimité n’est jamais allée plus loin. Et en dehors du cours d’histoire, nous ne nous parlions pas. Aujourd’hui je le regrette.  Je crois que j’avais un peu honte de toi car tout le monde t’ignorait.

Parfois, quand je me promène dans les rues de cette ville que je n’ai jamais vraiment quittée, je me demande ce que je ferais si je te rencontrais…