Lu ce dimanche, ce poème de Marie-Claire Bancquart

 

Fin décembre, la peur d’exister diminue

 

on rêve sur les arbres

on se souvient des fêtes millénaires

qui les aidaient à reverdir de l’intérieur

doucement s’inverse

la sève dans les plantes

 

s’inverse

le mouvement du jour, qui se met à croître.

 

C’est Noël. Transparence

du Dies Natalis des Anciens

maintenant oubliée par la rue qui célèbre

des cadeaux imprimés de la mention « Offre incroyable »

 

mais Noël, envoyé du renouveau, se blottit au balcon.

 

 

sapin

le sapin Swarovski aux galeries farfouillettes

crédit photo : http://french.news.cn//