mardi 4 octobre 2011

Pochettino allargando

Le ciel s’est voilé. La colline accuse un vert plus sombre et les ombres dessinent leur damier sur les prés et les champs vierges. Une respiration légère, un automne qui s’attarde. J’aimerais accompagner en toute paresse ces heures limpides pour oublier les réveils froids au milieu d’une nuit d’encre. Retrouver la terrasse ombragée, le livre qui m’attend. Lundi. Je rejoue ma partition. Avec détermination. Surtout pas de fausses notes. Mardi. Ne pas ajouter de fioritures, décliner une invitation pressante parce qu’il faudrait courir.... [Lire la suite]
Posté par caro_carito à 22:15 - - Commentaires [8] - Permalien [#]