Hom-de-ma-vie a installé le sapin et l'a appelé

HPIM0811

Esprit de Noël


L'enfant qui reste erre sans but dans les pièces aux volets fermés. Il est seul, il devine les silhouettes absentes de ses parents, perdus dans leurs chagrins et la douleur. L'enfant qui reste n'aura pas de sapin à Noël. Il a bien trouvé les paquets cachés au fond d'un placard, il soupire en caressant leurs emballages glacés.

L'homme a ramené tant bien que mal un sapin immense qui perdra ses aiguilles odorantes au fur et à mesure que les jours passeront. Esprit de Noël, promesses de tout-petits, les  yeux brillants de rêves. A l'heure où l'on croit souvent que le père Noël existe et que le bonheur se niche dans le bras de ses parents. L'enfant qui a grandi a retrouvé le vieux baril où dorment les guirlandes. Il saisit une boule, la repose.

L'enfant qui a grandi aimerait prendre son père dans ses bras mais il ne sait pas. Il aimerait  serrer l'absent contre son coeur mais il ne peut plus.